Massif du Beaufortain – Le Col du Grand Fond par le Passeur de Gargan

Une sortie engagée, aérienne et merveilleuse ! 14km pour 1068m de dénivelé !

Avertissement : cet itinéraire s’adresse aux trailers/randonneurs débrouillards. C’est à dire que le chemin n’est pas tout le temps tracé au sol et nécessite de suivre des cairns/marques. Il demande de savoir évoluer dans des milieux rocailleux et parfois instables. Vous devez donc être capable d’évaluer l’itinéraire le moins exposé au risque de glissement de roche. La rapidité n’est pas demandée sur ce parcours mais de la raisonnabilité. Prenez votre temps, tâtez les roches et lancez vous uniquement quand vous êtes certains d’emprunter la voie en toute sécurité. De plus, les pentes sont brèves mais parfois très inclinées (montée comme descente) demandant de se servir de ses mains lors des ascensions. Soyez vigilants. Observez. Ayez confiance en vous et soyez raisonnable, il n’y aura pas de problème. Ces passages ne concernent que la partie du Passeur de Gargan, soit environ 4km.

Maintenant que vous êtes au clair avec ce qui vous attend, commençons !

Accès : Le départ s’effectue depuis le parking en terre de la Chapelle St Guérin, dans la vallée de Forand à 1600m d’altitude.

Du parking, prenez la direction du Refuge de la Balme sur plus de 3.5km et 300d+. Au bout de ces kilomètres sur un chemin large et carrossable, vous arriverez à un gros cailloux, situé sur votre droite. Dessus, des panneaux directionnels sont accrochés indiquant le Refuge de la Balme ainsi que le lieu duquel vous venez. Tournez autour du cailloux, sur la gauche et vous découvrirez l’indication “Col de la Nova”. C’est ça qu’il faut suivre ! Sachez que le Passeur de Gargan ne sera jamais indiqué, en tout cas je ne l’ai jamais vu ! Vous allez donc prendre le petit sentier sur votre droite, dans l’herbe, et quitter le chemin carrossable.

Vallon de Forand depuis la bifurcation au 4e km

A partir de là, une bonne grimpette commence. Le chemin est toujours bien dessiné.

Au bout d’un petit kilomètre, la sente va petit à petit disparaitre pour laisser place à des cairns et des indications (taches) roses sur les roches, en forme d’étoile ou de rond.

C’est environ au kilomètre 6 que vous allez bien dévier sur la gauche pour suivre les points s’élevant assez fortement dans la pente. Place aux conversions dans l’alpage ! N’hésitez pas à créer vos épingles ! 200d+ sur moins d’1km ça pique !

Au bout de cette ascension, à 2500m d’altitude environ, vous serez au pied de l’Aiguille de la Nova (2893m), située sur votre droite. A votre gauche se trouve la Pointe de Gargan (2767m).  Le Passeur se trouve au milieu de ces deux sommets, dans la fond, formant un petit couloir ! Pas difficile à manquer !

A partir de la c’est full caillasse sur 150d+ !! Toujours pas de sente mais des points roses bien visibles ! Vous ne connaissiez pas l’Oisans ? En voici un avant goût ! Au début, ce sont de gros cailloux permettant de ne pas trop réfléchir à l’endroit ou il faut mettre les pieds, tout est stable !

Puis, petit passage intermédiaire dans du petit gravier ou un pas correspond à 3 en arrière ! Mais rapidement, vous pourrez vous déporter à gauche pour longer les graviers dans les grosses roches.

Ouvrez les yeux, le roi de la Montagne n’est rarement pas loin dans ce secteur. J’ai eu le droit d’assister à un beau passage d’environ 15 bouquetins.

Les Rois !

 

Les 50 derniers mètres de dénivelé vont être costauds. On retrouve de petit bout d’herbe, moins de cailloux, mais une inclinaison forte. Personnellement, je me suis aidée des mains tout le long.

Mais la récompense est là, à 2650m d’altitude. La vue. Splendide panorama sur la Pierra Menta, le Col de Bresson, le Refuge et Lac de Presset, le Col du Grand Fond… Le Beau Beaufortain quoi !

Continuons le tour et allons voir l’un des plus beaux cols du Beaufortain, le Col du Grand Fond (2671m). Suivez les points roses descendants sur votre droite. Faites attention sur cette portions, les pierres sont plus petites et moins stables. De plus, le chemin descend et la tendance à mettre plus de poids dans nos pas peut être gênante.

Assez rapidement, une sente va réapparaitre sur quelques centaines de mètres. Mais ne soyez pas si heureux, c’est tellement pentu et plein de  petits cailloux qu’il faut faire du chasse neige limite. Mais c’est bref et vous allez vite retrouver les gros cailloux en suivant une courbe de niveau donc aucune difficulté.

Vous allez regagner un sentier qui est visible depuis le début de la descente. Continuez le sur la droite, vous éloignant du lac, puis rapidement à 2622m, vous allez remonter, en hors piste, la petite bute sur votre gauche pour rejoindre le col. Jardinez dans l’Alpage sur 50m de dénivelé, marchez ensuite sur 200m de plat en admirant le Lac sur votre gauche. Bien sur, on est la pour profiter ! Puis redescendez dans la caillasse au Col du Grand Fond, bien visible depuis ce petit plateau ! De là, vous aurez les mêmes sommets visibles qu’au Passeur mais avec en prime un 360 ! Et donc l’ouverture sur le Massif du Mont Blanc de l’autre côté !

On ne verra pas le Mont Blanc aujourd’hui !

Pour le retour, descendez sur le Refuge de Presset (2504m). Ensuite, rejoignez le Col de Bresson (2468m) pour descendre sur le Refuge de la Balme (2000m). Du refuge de la Balme, vous allez retrouver 1km plus bas le gros cailloux ou vous aurez pris à droite plus tôt ! Il n’y a plus qu’à regagner le parking !

Voici la trace du parcours !

Spread the love

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *