Le Grand Cocor (3034m) – Vanoise

Un bel aller-retour à la frontière italienne, une belle transition alpage/moraine, un sommet quelque peu aérien, voilà le topo de cette « petite » randonnée en Vanoise. Et avec en prime la possibilité de faire une brève boucle entre les deux cols qui entourent le sommet. Le luxe !

Le départ se fait du Pont St-Charles à 2046m d’altitude, quelques kilomètres après la sortie de Val d’Isère, sur la D902, situé dans la première épingle menant au Col de l’Iseran.

Le parking est bien grand et idéal pour faire étape en camping-car quelques jours. Avec, en petit bonus, des toilettes sèches qui ont le merveilleux pouvoir de faire disparaître de ces magnifiques coins les habitudes insupportables des gens à laisser leurs splendides mouchoirs orner les sentiers.

Bref, je ne vais pas m’enfoncer dans ce sujet, mais par pitié, munissez-vous d’un sac plastique dans votre besace pour récupérer vos mouchoirs usagers. Personne n’aime les admirer et la nature n’en a pas besoin.

Bon ! Du parking, c’est simple. Y’a qu’un chemin, en rive droite de l’Isère ! C’est l’un des points forts de cette sortie pour les as de l’égarement, aucune chance de se louper ! Direction plein Est !

Le sentier s’élève rapidement sur 100d+ et dès ces premiers mètres, vous pouvez avoir la chance d’observer marmottes et chamois, parfois très près, voire juste devant vous sur le chemin.

Gorge du Malpassant

Après cette bonne mise en jambe, le chemin s’aplanit (mais monte toujours bien sûr !) et vous laisse souffler pour profiter des magnifiques Gorges du Malpasset en contre-bas sur votre droite. Ce segment, en balcon, est équipé de chaînes par endroit, en cas de conditions humides et pour les non-initiés. Par temps sec, elles ne sont d’aucune utilité et ne le seront pas non plus pour les personnes à l’aise en montagne.

Ce sentier des gorges s’étend sur un petit kilomètre pour s’élargir brutalement vers un grand replat menant au Refuge du Prariond (2324m). Il vous reste un kilomètre à parcourir pour y être. Votre champ de vision s’agrandit considérablement et vous présente quelques premiers sommets de ce coin de Vanoise comme la Pointe de la Galise (3343m), le Roc de Bassagne (3220m), la Grande Aiguille Rousse (3482m), l’Aiguille Pers (3386m), le glacier des sources de l’Isère

La rivière est plus calme ici et propice à une petite trempette contrairement au début le courant n’était que déchainement dans les gorges.

Cirque du Prariond

Le nouveau Refuge du Prariond, tout beau (mouais…) tout propre se rapproche à grand pas ! C’est l’occasion ou non de faire une petite pause avant de rentrer dans le vif du sujet. A ce stade, seulement 3km sur les 6 de montée ont été parcourus et 300d+ sur les 1000 à gravir ! Alors pas trop longue la pause s’il vous plaît, y’a encore du pain sur la planche. Et ça commence tout de suite après le Refuge. On prend la direction du Col de la Galise (2987m). Ah oui, petite précision, le Grand Cocor n’est jamais indiqué ! Mais pas besoin de ces piquets jaunes pour trouver son but ! Une carte IGN, des jambes et un peu de bon sens, le secret du bonheur !

Du coup, le chemin s’élève au-dessus du Refuge et dessine plusieurs lacets vers le Nord pour ensuite reprendre une allure de balcon vers l’Est. Profitez de ces derniers instants emplis de verdures, de parfums floraux, de sifflements de marmottes…l’univers rocailleux arrive à grands pas, surtout si vous en avez sous le pied.

La verdure se dissipe, la moraine s’immisce. Les vestiges de l’ancien glacier de la Galise apparaissent à 2750m d’altitude. En fonction de la période à laquelle vous vous trouvez, de la neige peut encore tenir par endroit. Le sentier se dessine toujours bien et est accompagné de cairns très très réguliers.

A 2780m, deux options s’offrent à vous. Droite ou Gauche. Le Col de la Galise ou le Col de la Lose. Kiff kiff ! Dans tous les cas, on passe par les deux pour faire une petite boucle dans cet aller-retour. A vous de voir si vous le faites dans le sens horaire ou anti-horaire. Personnellement, je suis partie vers la Galise. Donc ne me contrariez pas, allez à gauche vers la Galise. L’évolution dans cette moraine est magique et magnifique. Les schistes lustrés génèrent une nouvelle ambiance dans cette sortie !

Le Col de la Galise, marqué d’une croix, apparait devant nous. Juste avant d’y arriver, un sentier montant part sur la crète vers le sud/sud-est. Il vous mènera au Grand Cocor. L’inclinaison augmente, la largeur de la butte morainique rétrécie, le chemin est un peu plus abîmé par les aléas de la nature. Mais une fois ces derniers mètres de dénivelés vaincus, la barre des 3000m passée, ouvrez grand les yeux. Vous êtes au Grand Cocor, à 3034m d’altitude, entre la France et l’Italie, surplombant un somptueux lacs italiens, deux magnifiques vallées, de sublimes glaciers, de vertigineuses parois…

Lago Sèrre – Italie

Après avoir longuement profité de ce panorama, je vous propose donc, plutôt que de faire un simple aller-retour, de réaliser une petite boucle en redescendant sur le Col de la Lose (2957). Cependant, petit avertissement pour les maladroits ou simplement les personnes peu expérimentées, la sente qui y redescend est très raide et recouverte d’une fine moraine propice au dérapage (facile à contrôler quand on s’y connait). Mettre les mains pour s’équilibrer est parfois nécessaire. Je vous déconseille donc de descendre par-là, pensez plutôt à faire la boucle dans le sens contraire et si ça ne vous rassure toujours pas, n’y allez pas, aucune honte. Ecoutez-vous. La vue d’un des deux cols est déjà somptueuse et vous régalera. Ne perdez pas votre plaisir en tentant une chose qui ne vous rassure pas.

Le retour se fait dans tous les cas par l’unique chemin présent, ponctué de cairns très régulièrement jusqu’à retrouver le carrefour croisé précédemment à 2780m. De là, vous connaissez le chemin, il n’y a plus qu’à rentrer, sans oublier de regarder aux alentours afin de surveiller nos amis les chamois qui se font un malin plaisir de nous espionner, même en pleine journée ! Gardez tout de même un œil sur le chemin, une chute est vite arrivée !

Les Gorges au retour

Au total, cette balade compte 12,5km et quasiment 1000d+. Pour un randonneur lambda, comptez au moins 5h de balade ! Pour les plus sportifs, j’ai réalisé cet itinéraire en mode trail et motivée par le rapprochement de l’orage en un peu plus de 2h.

Régalez-vous ! And Keep the Mountains Clean !

Spread the love

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *