Au pied de la Pierra Menta – Le Col à Tutu (2574m)

La Pierra Menta. Qu’elle est belle !

Ce sommet mythique du Beaufortain (gravi pour la première fois en 1922) qui ne culmine pourtant qu’à 2714m, est très fréquenté été comme hiver. Y’a qu’à voir la course !

Historiquement, la Pierra aurait été déposée par hasard par Gargantua, qui l’aurait arraché, créant ainsi la Brèche de Parozan (brèche reliant le Cormet de Roselend à la Combe de la Nova) et, voulant se reposer, la déposa ici afin de reprendre son souffle et fut incapable de la resoulever.

La Pierra Menta – Vue côté Presset

Mais bref, parlons de la façon de se rendre au Col, parce-que l’escalade c’est pas mon dada pour le moment.

Ce col ne vous parlera peut-être pas car il n’est pas indiqué sur les cartes. Il existe pourtant bel et bien et a le droit à ses panneaux sur le terrain ! Il permet de passer du Lac d’Amour au Refuge de Presset ou inversement, c’est pas un sens unique !

L’accès n’est pas très difficile mais peu s’avérer impressionnant pour certaines personnes. Donc si vous êtes facilement sensible au vide, allez-y d’abord avec quelqu’un pour vous rendre compte.

Quand on se trouve du côté du refuge de Presset, le col se perçoit bien, il est à droite de la Pierra Menta et à gauche du premier petit pic (cf imagine ci dessus).

Il est certes beau de loin, mais faut arrêter de l’admirer et y aller, la vue est incroyable la-haut.

Donc remettons les choses dans l’ordre et partons du départ. Départ qui s’effectue pour ma part de Forand (un parking est facilement accessible devant la Chapelle St-Guérin) au dessus de Valezan. Bon nombre d’itinéraires sont bien évidement possibles : au départ de Laval, Treicol, Plan de la Lai, Roselend… Pfff les possibilités sont énormes. Et ça c’est génial !

Vallée de Forand

Bref, après avoir abandonné votre voiture à 1600m, direction le Refuge de la Balme (2000m), à quatre kilomètres environs et 400+. C’est environ au bout du 3e kilomètre que la Pierra Menta, et donc le Col à Tutu, apparaissent sur votre gauche. En face de vous se trouve l’Aiguille de la Nova (2893m) et sur votre droite, le Roignais (2995m). Jusqu’au Refuge, la chemin est carrossable, et donc large, très large, trop large.

Au loin, l’Aiguille de la Nova
Premier aperçu de la Pierra Menta

C’est en passant l’étape du Refuge que le chemin se resserre complètement et vous plonge ainsi dans l’ambiance montagnarde. Plus aucune route n’est visible. Aucun pylône. Juste l’herbe, les cailloux et les montagnes.

Maintenant, plusieurs choix s’offrent à vous pour atteindre le Col :

  • Allez jusqu’au refuge de Presset, rejoindre le Col de Bresson puis filer vers le Col à Tutu.
  • Allez au Col de Bresson et rejoindre le Col à Tutu.
  • Rejoindre le Col à Tutu

Je ne vous cache pas que j’avais participé à une bonne course deux jours auparavant donc j’ai choisi d’aller au plus simple : Le Col juste le Col. Encore une fois, vous avez deux chemins différents pour atterrir au Col. Soit vous suivez les marques jaunes fluos qui apparaissent à gauche juste après avoir traversé un ruisseaux. Soit vous continuez sur le chemin en direction du Refuge de Presset, puis du Col de Bresson et avant ce Col vous prenez le chemin de gauche et le suivez jusqu’à l’arrivée. Tous les chemins mènent à Rome comme on dit !

Quand vous arriverez très proche de mon Tutu, le chemin va se corser et devenir plus pentu, même bien pentu. N’hésitez pas à vous servir de vos bras.

Savourez ces derniers mètres d’ignorance. Et en haut, appréciez :

Arrêtez de rêver, il est temps de s’en aller… La descente s’effectue par le même chemin pour ce tour et libre à vous d’aller voir le Lac et Refuge de Presset !

N’oubliez pas d’ouvrir les yeux, les bouquetons grouillent dans ce coin !

Comme d’habitude, voici le tracé de ma sortie sur Strava :

Mont Pourri et l’Aliet en fond
Spread the love

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *