Citations

Montagne, nature, paysage :

La montagne nous offre le décor…A nous d’inventer l’histoire qui va avec”. Nicolas Helmbacher.

La montagne offre à l’homme tout ce que la société moderne oublie de lui donner”.

Rien de sert d’aller le plus vite, le plus haut ou le plus loin si l’on oublie d’apprécier le paysage en chemin“.

Grimpez si vous en avez le désir, mais rappelez-vous que le courage ni la force ne sont rien sans la prudence, et qu’un instant de négligence peut détruire le bonheur d’une vie. Ne vous hâtez en rien, chaque pas compte, et dès le début, pensez à ce que pourrait être la fin“. Edward Whymper.

Ce que tu vis au sommet te change profondément et te devient indispensable“. Boris Vian.

Les montagnes ne vivent que de l’amour des hommes. Là où les habitations, puis les arbres, puis l’herbe s’épuisent, naît le royaume stérile, sauvage, minéral ; cependant, dans sa pauvreté extrême, dans sa nudité totale, il dispense une richesse qui n’a pas de prix : le bonheur que l’on découvre dans les yeux de ceux qui le fréquentent“. Gaston Rébuffat.

Le silence de la montagne est encore plus beau lorsque les oiseaux se sont tus“. Taisen Deshimaru.

L’ambition de toute ma vie est de pouvoir, selon les saisons, contempler un beau paysage, sentir le passage des saisons“. Kamo no Chômei.

Si nous prenons la nature pour guide, nous ne nous égarerons jamais“. Cicéron.

Il vient toujours un moment où l’on a trop vu un paysage, de même qu’il faut longtemps avant qu’on l’ait assez vu“. Albert Camus.

Tous les hommes pensent que le bonheur se trouve au sommet de la montagne. Alors qu’il réside dans la façon de la gravir“. Confucius.

Ces montagnes ont toutes leur histoire et font vivre ces instants d’inspiration où l’on est entièrement coupé du monde d’en bas.”

Amoureux de la neige, de la lumière, de l’infini et de l’azur, je me désole souvent à la pensée des foules fébriles et dévoyées qui s’agitent et s’ennuient sous les nuages, dans le fond des vallées, où, pour être heureux, on dépend des ballons, des théâtres, des casinos, des ventriloques et des feux d’artifices“. Henry Russel.

On est plus brave dans les montagnes quand on est seul. C’est un bonheur d’être à deux, c’est une leçon d’être seul“. Henry Russell.

La campagne c’est cette musique, cette agitation de branches, de feuilles et de cris qui s’enfle et s’architecture quand on ferme les yeux“. M.Desbiolles.

La neige qui tombe n’est jamais froide quand on est heureux“. F.Lefèvre.

Quelle flamme pourrait égaler le rayon de soleil d’un jour d’hiver ?“. H.D Thoreau.

Faire route a pied par un beau temps, dans un beau pays, sans être pressé“. Rousseau.

La joie de contempler et de comprendre, voilà le langage que me porte la nature“. A.Einstein.

La forêt, les étangs et les plaines fécondes Ont plus touché mes yeux que les regards humains, Je me suis appuyée à la beauté du monde Et j ai tenu l’odeur des saisons dans mes mains.” Anna de Noailles.

Je sentais que j’aimais la montagne pour ses paysages, pour les émotions et les souvenirs qu’elle procure ; mais peut-être l’aimais-je pour ce sentiment de liberté et de joie de vivre que je ne parvenais à éprouver que là-haut“. W.Bonatti

Nul besoin de faire de la Terre un paradis : elle en est un“. H.Miller

C’était si beau que j’ai fermé les yeux“. Y.Audouard

En haut des cimes on se rend compte que la neige, le ciel et l’or ont la même valeur“. Boris Vian.

Ils étaient au sommet. Ils dominaient le monde, mais avant tout, ils avaient conscience de s’être dominés, d’avoir triomphé des obscures règles qui interdisent aux hommes de se dépasser“. Frison-Roche.

 

Proverbes :

Quand le sang de tes veines retournera à la mer, et que la terre de tes os retournera dans le sol, alors peut-être te rappelleras-tu que cette terre ne t’appartient pas, mais que c’est toi qui appartient à cette terre“. Proverbe Indien.

Quand le dernier arbre sera abattu, la dernière rivière empoisonnée, le dernier poisson capturé, alors on s’apercevra que l’argent ne se mange pas“. Géronimo.

N’accuse par le puits d’être trop profond. C’est ta corde qui est trop courte“. Proverbe Indien.

Si haute soit la montagne, on y trouve un chemin“. Proverbe. Afghan.

Fait du bien à ton corps pour que ton âme ait envie d’y rester“. Proverbe Indien.

Le sucre ne sert à rien quand c’est le sel qui manque“. Proverbe Yiddish

Si tu fais ce que tu as toujours fait, tu obtiendra ce que tu as toujours obtenu“.

Avant de juger une personne, marche pendant trois lunes dans ses mocassins“. Proverbe indien.

Le bien qu’on te fait, ne l’oublie pas ; le bien que tu as fait, n’en parle pas“. Proverbe touareg.

Au premier voyage on découvre, au second on s’enrichit“. Proverbe touareg.

Les tragédies doivent être utilisées comme une source de force“. Proverbe tibétain.

 

Regrets :

Il est trop tard pour les regrets, les choses inavouées resteront à jamais des secrets“. Kery James.

 

Rêves :

A quel moment il faut arrêter de rêver et redescendre sur Terre ?”

La pierre est plus douce que le cœur de certaines personnes“.

Mais si t’écouter les personnes qui dorment, les rêves n’arrivent jamais“. Casseurs Flowters.

 

Travail, persévérance, courage :

Exige beaucoup de toi-même et attends peu des autres. Ainsi beaucoup d’ennuis te seront épargnés“. Confucius.

Le bonheur ne vient pas à ceux qui l’attendent assis“. Baden-Powell.

Si c’était si facile, tout le monde le f’rait“. Orelsan & Gringe.

Aucun entrainement ne va gagner contre une mauvaise alimentation“.

Ceux qui luttent ne sont pas sûrs de gagner, mais ceux qui ne luttent pas ont déjà perdu“. Berthold Brecht.

La douleur est éphémère mais la fierté est éternelle

Le bonheur présent n’est que la récompense des travaux passés“. Luis Vaz de Camoes.

Le courage est un grand vainqueur, même vaincu“. A.Barratin

La seule chose qu’on est sûr de ne pas réussir est celle qu’on ne tente pas” Paul Émile Victor.

Ayez la sérénité d’accepter ce que vous ne pouvez pas changer, le courage de changer ce que vous pouvez et, surtout, la sagesse d’en connaître la différence“. Marc Lévy.

Ils peuvent parce qu’ils pensent qu’ils peuvent“. Virgile.

Si tu donnes un poisson à un homme, il en mangera un jour. Si tu lui apprends à pêcher, il mangera toujours“. Lao-Tseu.

Avec un talent ordinaire et une persévérance extraordinaire, on peut tout obtenir“. Thomas Fowell Buxton

Je trouverai un chemin ou j’en créerai un“. Hannibal de Giscon.

Nous pouvons jeter des pierres, nous plaindre d’elles, trébucher dessus, les escalader, ou les utiliser pour construire“. William Arthur Ward.

Mieux vaut allumer une bougie que maudire les ténèbres“. Lau Tseu.

Aucun rêve ne se réalise si vous ne vous réveillez pas pour aller travailler à sa réalisation“. Maritza Parra.

Pour avoir vraiment du courage, il faut savoir craindre le danger et savoir le supporter“. Aristote.

 

Sport :

Un athlète ne peut pas courir avec de l’argent dans ses poches. Il doit courir avec de l’espoir dans son cœur et des rêves plein la tête.” Emil Zátopek.

Courir, c’est aller dans n’importe quelle direction, à la vitesse que tu souhaites, uniquement sur la force de tes pieds et le courage de tes poumons“. Jesse Owens.

 

Liberté :

La liberté n’aime pas la foule“. Pierre-Claude-Victor Boiste

Délaisse les grandes routes, prends les sentiers“.

Là-haut, libre, comme un oiseau…”

L’adversaire d’une vraie liberté est un désir excessif de sécurité“. Jean De La Fontaine.

Et sur ces sommets clairs ou le silence vibre, Dans l’air inviolable, immense et pur, jeté, Je crois entendre encor le cri d’un homme libre !” José Maria de Heredia, Les Trophées.

La liberté c’est de savoir danser avec ses chaînes“. F.Nietzsche.

 

Voyage :

La marche ramène le regard à une juste dimension, apprend à gouverner le temps. Le marcheur est un roi. Un roi qui souffre d’être a contre courant mais qui a choisi, pour aller mieux, les grands espaces plutôt que le divan des rebouteux“. Bernard Ollivier.

Aller avec soi, sans autre recours que ses jambes et sa tête. Sans autre moteur que celui du cœur, celui du moral.” Jacques Lanzmann.

Seules les pensées que l’on a en marchant valent quelque chose“. Nietzsche.

Marcher, c’est prendre le temps de vivre, de regarder, d’ouvrir ses sens à la diversité et de sentir les minutes et les heures glisser sur la peau“. Julie Baudin et David Ducoin.

 

Bonheur :

Le bonheur est la seule chose qui se double si on le partage” A.Schweitzer.

On est plus brave dans les montagnes quand on est seul. C’est un bonheur d’être à deux, c’est une leçon d’être seul“. Henry Russel.

 

Silence, solitude :

Aimer le silence, c’est aimer être en sa propre compagnie pour entendre penser son âme“.

Dans le silence, je découvre qui je suis vraiment, sans artifices, et sans maques“.

Un seul est toujours de trop autour de moi, ainsi pense le solitaire“. Nietzsche.

 

Citations issues de mes lectures :

C’était ce que je pensais moi aussi quand j’avais ton âge. S’il y a qu’une seule sorte de gens, pourquoi n’arrivent-ils pas à s’entendre ? S’ils se ressemblent, pourquoi passent-ils le temps à se mépriser les uns les autres ? Scout, je crois qu je commence à comprendre pourquoi Boo Radley est resté enfermé tout ce temps. C’est parce qu’il n’a pas envie de sortir“. Harper Lee, Ne tirez pas sur l’oiseau moqueur.

Je reste cependant en attente, j’espère encore qu’il va m’appeler mais, tout au fond de moi, je n’y crois plus. Je n’ai pas fait ce que j’aurai dû, je nage au cœur d’un océan de manquements“. Philippe Grimbert, La Mauvaise Rencontre.

Et changer d’avis ou rebrousser chemin peut parfois s’avérer plus périlleux et compliqué que d’aller de l’avant pour trouver une solution“. K.Jornet, Courir ou Mourir.

Tu peux toujours raconter, et les autres verront ce que tu as vu. Tu peux prendre des photos, et ils imagineront entendre les oiseaux siffler ou la neige se balancer sur les branches des arbres. Tu peux écrire, et ils sentiront sur leur visage jusqu’au vent, où a l’odeur de la terre mouillée que tu décris. Mais jamais ils ne ressentiront l’émotion qui t’a étreint lorsque tu y étais. Et jamais ils ne verseront les mêmes larmes que toi. Jamais leur coeur ne battra comme le tien dans ces moments-là“. K.Jornet, Courir ou Mourir.

Vous savez, la montagne ce n’est pas uniquement un paysage ou un décor, ce ne sont pas seulement des sommets, des torrents, des cascades et des vallées. La montagne, c’est un personnage, une compagne de fortune et d’infortune, une mère adoptive, câline, autoritaire, une bourrelle parfois qui ne connaît pas la pitié ni le pardon lorsque par malheur vous ne la respectez pas“. Patrick Breuzé, La montagne pour refuge.

En ville, on suivait un trottoir, ici on écoutait ses pas“. P.Breuzé.

Les yeux par la fenêtre, il vivait dans un lointain qui existait uniquement dans sa mémoire“. P. Breuzé.

 

Autres :

Les vieux ne meurent pas, ils s’endorment un jour et dorment trop longtemps.” Jacques Brel.

Celui qui ne sait pas se contenter de peu ne sera jamais content de rien“. Épicure.

Ici plus qu’ailleurs se fondent le regard et le cœur

De l’observation de la nature émane toute la vérité

Le monde semble sombre quand on a les yeux fermés

Ils sont nés, ils sont morts ; Seigneurs, ont-ils vécu ?“. Alphonse de Lamartine.

C’est la hantise et le désir de l’homme de laisser une trace indélébile de son éphémère passage sur cette terre qui donnent naissance à l’art“. Brassaï.

Qu’est ce que créer sinon tenter désespérément de laisse une trace de son passage sur terre ?“. Jérôme Garcin.

Il résulte une si douce satisfaction dans la pratique du bien qu’on ne devrait pas en faire un si grand mérite“. Joseph Sanial-Dubay.